Sur les 387 km2 du territoire du Parc régional Chasseral, il ne resterait aujourd’hui que quelques plants réintroduits, suivi par LE FOYARD. Au début du 20ème siècle, les enfants vendaient des Sabots de Vénus par bouquets entiers à
La Neuveville.

Sabot de Vénus réintroduit par le Parc régional Chasseral, 29 juin 2013.

Dernier plant de Sabot de Vénus dans le Jura bernois, 25 mai 2012.